Accueil
À propos de Pierre
Types de Miels
A travers l’histoire
Qu’est ce que l’AOC?
Photos
 

Certified by the AOC (Appellation d’Origine Contrôlée)

A travers l’histoire

Les origines de l’apiculture Corse

La Corse est depuis toujours une terre propice à l’apiculture. Une réelle tradition apicole remonte à l’antiquité, déjà, les chroniqueurs grecs et romains notent le potentiel extraordinaire de l'île pour l’ensemble des produits de la ruche. L’île paiera des tributs en cire et en miel à ses envahisseurs.

Du temps de l’empire romain, « vers 180 av JC, la corse dut verser une taxe de 90 tonnes de cire d’abeille ; cette quantité représentait certainement la production d’au moins cent mille ruches. » (L’univers des sciences, Les abeilles. J.L.GOULD et C.GRANT GOULD)

Mur rucher de Venaco


A travers le temps

Cette tradition traverse les siècles, et aujourd’hui encore il est possible d’observer dans de vieilles habitations les niches aménagées spécifiquement pour recevoir les colonies. En effet, il fut un temps, quasiment chaque famille possédait au moins une ruche.

Autres témoignage, le fameux mur rucher de Venaco, au sein duquel plusieurs dizaines de colonies pouvaient trouver abris.


L'epoque moderne

Avec l’apiculture « moderne » et l’avènement des ruches à cadre l’apiculture Corse s’adapte progressivement. Durant cette période d’adaptation, cohabitent une apiculture traditionnelle héritées de pratiques ancestrales et une apiculture en phase de modernisation.

On note un essor important et une généralisation des pratiques apicoles modernes dans les années 70 suite à la mise en place d’une formation apicole au Centre de Promotion Sociale à Corte.

Avec l’obtention en 1998 de l’Appellation d’Origine Contrôlée « Miel de Corse – Mele di Corsica » (AOC) et la reconnaissance de la qualité et de la richesse de la gamme variétale des miels de Corse, un nouveau pallier est franchit.

élevage de reines

Aujourd’hui, la mise en place d’une nouvelle formation au CFPPA de BORGO en partenariat avec le syndicat de l’AOC, les efforts menés pour la sélection et la multiplication des cheptels, la vulgarisation des pratiques d’élevage de reines vont continuer à donner à l’apiculture Corse la place qu’elle se doit d’occuper dans ce réelle sanctuaire pour l’abeille que représente notre île.