Accueil
À propos de Pierre
Types de Miels
A travers l’histoire
Qu’est ce que l’AOC?
Photos
 

Certified by the AOC (Appellation d’Origine Contrôlée)

Types de Miels Corse

  4 types de miels appartenant à la gamme de l'AOC « Miel de Corse – Mele di Corsica » sont disponibles tout au long de l'année ; à travers les saisons chacun de ces miels est issu d'un type de floraison spontanée au coeur d'un biotope specifique. Cette diversité se retrouve dans les sauveurs des miels, du plus doux au plus corsé.

  • Maquis de printemps
  • Miellat du maquis
  • Miel de Châtaigneraie
  • Maquis d’automne

romarin au printemps

Maquis de printemps

Issu de floraisons spontanées sur de vastes étendues de maquis, du littoral à la montagne tout au long du printemps. S’ y exprime notamment la bruyère blanche associée à du romarin, de la lavande maritime et divers genêts.

Il est ambré, au goût délicat de caramel ou de cacao et aux senteurs de réglisse ou « coco ». maquis de printemps


Miellat du maquis

Aujourd’hui principalement récolté fin août, à la différence des miels de nectar,le miellat est issu de substances sucrées récupérées par les abeilles sur des végétaux très diversifiés tels que les cistes, les pins et les sapins, et plus traditionnellement en Corse dans les forêts de chênes.

Ambré foncé à très foncé son goût malté s’exprime par des aromes de réglisse, de caramel et de fruit mûr qui persistent en bouche. C’est un miel qui fait l’unanimité.  maquis

  châtaigners en fleur


Miel de Châtaigneraie

Le châtaigner est un élément essentiel de l’imagerie associée à la Corse ; les vastes étendues recouvertes à perte de vue par des arbres aussi nobles en ont pris le nom en « Castagniccia ». De la mi-juin à la mi-juillet, nous produisons dans les châtaigneraies pluri centenaires un miel de caractère, ambré clair, long en bouche à l’amertume subtile spécifique à ce miel.  châtaigneraie


Maquis d’automne

Ce miel particulier ou « d’initié », ne laissera personne indifférent ; la floraison de l’arbousier qui peut s’étaler en fonction de l’altitude, de septembre à décembre, marque plus ou moins fortement ce miel et lui donne une amertume plus ou moins prononcées. Les associations avec l’inule visqueuse, la saslepareille et surtout le romarin atténuent cette amertume pour en faire le miel favori des chefs cuisiniers. Clair à ambré, son odeur boisée contribuent à en faire un miel à découvrir.  automne